Des amplificateurs QSC GX au cœur des légendaires juke-boxes américains Rock-Ola

« QSC nous permet d’être la Harley-Davidson des machines à musique. »
02/27/2020

TORRANCE, Californie (27 février 2020) — Si la musique est faite pour être partagée, aucun moyen de la partager n’a duré plus longtemps que le juke-box. Et aucune marque ne personnifie mieux le juke-box que Rock-Ola. Si ce nom fait référence à la musique rock, ce n’est qu’une heureuse coïncidence. Il s’agit en fait du patronyme du fondateur, David Cullen Rockola. Celui-ci a commencé par fabriquer des balances à pièces en 1927 avant de se lancer dans les machines de loisirs. Lorsque Alexander Walder-Smith rachète la société voici un peu plus d'un an, il est aussi passionné par l’aspect emblématique de l'ingéniosité américaine développé par Rock-Ola que par la qualité du son. L'une de ses premières décisions a été d’intégrer des amplificateurs de puissance QSC de la Série GX au cœur de chaque nouveau juke-box Rock-Ola.

« Je suis client de Rock-Ola depuis une vingtaine d'années, je distribuais leurs juke-boxes sur le marché britannique », explique Walder-Smith. « Je connaissais parfaitement leur réputation, c’est une marque qui raconte une histoire spécifiquement américaine. Quand j'ai pris le contrôle, j’ai d’abord voulu m'assurer que le plus grand nombre possible de composants de nos juke-boxes racontaient cette même histoire. QSC s'inscrit parfaitement dans ce cadre. Cette entreprise américaine est née de rien, animée par la vision de Pat Quilter (son fondateur), et elle s'est énormément développée au fil des années parce qu'elle est toujours restée attachée aux principes de la qualité. »

Les grandes performances et la qualité sonore du GX3 ont aussi pesé dans le choix de Rock-Ola. Avant de prendre une décision définitive, l'équipe de Rock-Ola a mis à l'épreuve la Série GX et a découvert des avantages tels que l'adaptation optimale de la puissance pour ses transducteurs et une grande plage dynamique sous des charges de 4 et 8 ohms.

« Quand j'ai voulu remplacer nos amplificateurs, notre vice-président senior de l'ingénierie a passé l’été à en tester un grand nombre », se souvient Walder-Smith. « Il est arrivé à la conclusion que le GX3 était le mieux adapté. Il est bien construit et avec un son absolument parfait pour les transducteurs que nous utilisons. Compact et léger, il s'intègre parfaitement dans notre boîtier avec de la place en réserve. Même à fort volume le son est toujours propre. » Étant donné qu'un juke-box peut être utilisé en continu pendant 12 heures ou plus par jour dans un cadre commercial, la protection GuardRail™ de la Série GX préserve ce son propre, en réduisant automatiquement le gain pour compenser la surcharge ou la chaleur excessive sans entrainer l'arrêt du juke-box.

Walder-Smith et Bob Brinklow, le vice-président du numérique, sont particulièrement fiers de la nouvelle ligne Vinyl 45 de Rock-Ola, composée de trois modèles qui diffusent des disques 45 tours en plus des sources numériques. « Les disques vinyle sont de retour, bien sûr », note Brinklow, « donc, avec le Vinyl 45, nous pensons être au bon endroit au bon moment. Nous avons conçu en interne un préamplificateur à tubes sur mesure, pour transmettre le signal du bras de lecture à l'amplificateur GX3. L'association des deux fonctionne exceptionnellement bien. »

« La nouvelle famille Vinyl 45 comprend une édition spéciale nommée en l'honneur de John Papa", ajoute Walder-Smith. « John est le propriétaire du National Jukebox Exchange, et considéré comme le gourou lorsqu'il s'agit de restaurer des juke-boxes anciens et autres machines de divertissement à pièces. Il a une excellente réputation auprès des collectionneurs et des amateurs, et nous voulions faire quelque chose avec lui. Ainsi, l'édition « John Papa » dispose d'une cellule phono améliorée, d'une fente et d'un mécanisme à pièces de monnaie pour l'authenticité historique, et à l’intérieur, nous sommes passés à l'amplificateur GX5. Ce modèle se vend 10 000 dollars, et à ce prix, nous ne ferons confiance qu'à la marque d'amplificateur de la meilleure qualité possible. Il est également compatible avec les flux audio Bluetooth, ce qui permet de lui envoyer du son depuis Spotify, iTunes etc., en sachant qu’on écoutera le meilleur ampli et les meilleures enceintes du marché. »

Walder-Smith revient à l'esprit partagé par Rock-Ola et QSC. « Même nos placages en bois proviennent de Californie, donc nous voulons vraiment que ces juke-boxes soient entièrement américains », déclare-t-il. « Si vous marchez dans le centre de Londres et que vous mentionnez Harley-Davidson, même les gens là-bas savent que c'est une icône américaine. Nous innovons et développons de nouveaux produits (je ne devrais pas en parler, mais nous pensons à un système intelligent pour la maison), c'est ainsi que nous voulons être reconnus. Alliant qualité et durabilité, c'est ce que QSC nous aide à réaliser. Il nous permet d’être la Harley-Davidson des machines à musique.

Pour en savoir plus sur Rock-Ola et découvrir des images de juke-boxes anciens, allez sur Rock-Ola.

À propos de QSC
Fondé il y a plus de cinq décennies, QSC est un leader mondialement reconnu dans la conception, l'ingénierie et la fabrication d’enceintes hautes performances, de tables de mixage numérique, d'amplificateurs de puissance, de processeurs audio, de solutions de cinéma numérique ainsi que de l’écosystème Q-SYS™ pour l’audio, la vidéo et le contrôle en réseau basé sur logiciel. En proposant des solutions fiables, évolutives et flexibles pour les applications professionnelles installées, portables, de production, d'entreprise et de cinéma, QSC donne la priorité à ses clients avec ses réseaux de vente, de service et de support reconnus dans le monde entier.

www.qsc.com/fr
#qscmoments
#playoutloud